Gîte à lièvre en terre vernissée de Jean Guincestre, Armentières-sur-Avre, Eure, 1751

 

 

 Gîte à lièvre de forme violonée en terre vernissée à glaçure manganèse, estampé de fleurs de lys et de chevrons sur le couvercle et le pourtour où est estampée l’inscription :

FAIT A ARMENTIERES PAR + +

JEAN GUINCESTRE MDCCLI 1751

  On notera la présence inhabituelle de deux petites croix estampées que Guincestre a ajoutées pour terminer la ligne après « PAR ». Cette petite croix figure sur deux carreaux funéraires datés 1742 et 1747.

 

 Le couvercle (dont il manque un quart à l'avant) est orné d'un lièvre couché en relief, le corps estampé de fleurs de lys, les oreilles et les pattes marquées de chevrons avec la date 1751 estampée ; deux prises torsadées, à l'avant et à l'arrière, une prise sommitale torsadée sur le dos du lièvre.

 Longueur : 47,5 cm 

 

  Ce gîte à lièvre daté 1751 est un modèle de forme et de taille similaire au corps de terrine daté de 1750 conservé par le Musée des Beaux-Arts de Bernay, qui porte une inscription identique à la date près MDCCL 1750 (photographié dans le catalogue de l'exposition Poteries de l'Eure aux XVIIIe et XIXe siècles, musée du Pays de Conches, 2015, p. 6, fig.6.)

 

 Lire notre publication consacrée aux
Poteries de Jean Guincestre.