Poutre de charpente ou contrefiche du

chalet de Georges Burnier-Framboret,

CordonHaute-Savoie, 1794

 

Poutre de charpente appelée contrefiche (en patois éparon) au décor gravé à la gouge et teinté en rouge sang de bœuf : en haut, le monogramme IHS surmontant un cœur au centre d’un soleil ; au-dessous écrit en lettres capitales : GEORGE BEURNIER FRANBORET, LE 3 AVRIL 1794, le chiffre de l’année inscrit dans un cartouche.
Hauteur : 82/97 cm ; Largeur : 28 cm ; épaisseur : 15 cm.
Cordon, Haute-Savoie, 1794

Georges Burnier-Framboret, laboureur, est né en 1732 à Cordon, village de Haute-Savoie proche de Sallanches, dans le massif des Bornes, sur le versant Est de la chaîne des Aravis. Le village compte alors environ cinq cents habitants...

Lire la suite......

 

 

 

 

 

 

La gourde républicaine

d'Alexandre Duclos

1848

Brissard, Abondant (Eure-et-Loir)

 

Les gourdes à passant sont faites pour boire au dehors : pour le chasseur à cheval ou à pied qui traque le gibier, le compagnon qui chemine de ville en ville, le berger qui garde les bêtes. L’inscription gravée sur celle-ci dit qu’elle appartenait à DUCLOS ALEXANDRE, BERGER CHEZ MLE ROY.

 

Lire la suite... 

 

 

 

 

 

 

Une Gourde en grès de Puisaye
à la Fleur de Lys florentine,

 Puisaye, Bourgogne, 1484 - 1511

La poterie de grès nécessite une argile assez pure supportant la haute température et des fours permettant de cuire à 1250°. Pratiquée depuis trois millénaires en Asie, la poterie de grès apparaît en Europe au début du XIVe siècle en Rhénanie et en Beauvaisis, puis au XVe siècle dans la région de la Puisaye, en Bourgogne. Le bleu de cobalt mêlé à la cendre...

Lire la suite...

 

 

 

La tabatière de Thomas Lalos
Bonnetable, Sarthe, 1755

 

 Je viens d'acheter cette tabatière en forme de livre dont le bois de buis a pris avec l’usage et le temps la teinte d’un cuir basané. Je la tiens dans ma main. Je ne la tiens pas comme la tenait Thomas Lalos qui l’avait faite pour s’en servir. Je ne m’en sers pas. Ce n’est pas ma tabatière. Mais ce n’est pas non plus, ce n’est plus la tabatière de Thomas Lalos. Ce n’est même plus une tabatière, c’est devenu maintenant un « objet d’art populaire »...

 

 Lire la suite....